f

Comment choisir mon DJ ?

0
Le DJ ou animateur de soirée voici quelques conseils pour ne pas avoir de mauvaises surprises le jour-J !

On ne la joue pas hors la loi :

Il est important de confier cette partie de l’organisation de votre mariage à un professionnel. Peu importe le moyen par lequel vous avez trouvé votre prestataire, il faut vous assurer qu’il ait bien un statut juridique. Après, par le réseau c’est possible mais si l’on vous a recommandé un DJ qui a animé un anniversaire pour 25 personnes, il n’aura pas forcément le matériel pour un mariage de 150 personnes.


Comparer
 c’est futé :

On vous le redis encore et encore, comparez au maximum vos prestataires en fonction de vos attentes. La part du budget allouée à l’animation ne doit pas être négligée et les tarifs proposés ne sont pas les mêmes d’un animateur à l’autre. Pensez à demander le détail du prix et s’il s’occupe de la décoration lumineuse, par exemple, ou si c’est en supplément. Soyezvigilants sur les prix annoncés sur internet, pour 250 euros la soirée vous pouvez être sûrsque le matériel n’est pas haut de gamme. Comptez en moyenne 700 et 900 euros pour une prestation de base. Vous pouvez monter dans les prix en fonction des options choisies. Pensez à vous renseigner sur les frais kilométriques, le repas, le logement …

©LeWeddingMagazine - Anastasia Ness
Une histoire de feeling
 :

Comme pour beaucoup de choses dans la vie, le relationnel à une place importante dans les choix de vos prestataires. Il est primordial que votre DJ cerne au mieux vos attentes et vos goûts. Si vous avez envie d’une présence importante ou bien d’un animateur discret, faut jouer carte sur table dès le départ. Vous pouvez préparer une liste à lui soumettre. Attention, pensez qu’il s’agit de faire danser vos amis mais aussi les personnes un peu plus âgées. L’ambiance « Ibiza » toute la soirée risquera fortement d’en fatiguer plus d’un. Si le prestataire vous impose certains styles … fuyez.  Il doit prendre note de tout ce vous lui demandez. Pense-bête : Pensez à lui signaler s’il y a des morceaux interdits. Si l’ex de votre conjoint ou de vous même s’appelle « Aline » o
u « 
Francky », il faut éviter certaines musiques.

Attention à la poudre d’escampette

Si un DJ vous parle de ses dernières enceintes Dolby X du tonnerre ou de ses lumières ultra révolutionnaires, je vous conseille de ne pas vous y aventurer. Le DJ passera à côté de vos envies, et si vous ne pouvez pas placer deux phrases consécutivement, ce n’est pas bon signe.

On ne néglige pas le matériel

Si l’animateur vous parle trop de matériel, cela peut être inquiétant, cependant il est quand même important de savoir avec quel matériel travaille votre prestataire. Si la puissance de la sonorisation correspond à votre salle de réception ? Quelle lumière utilise-t-il ? Micros avec ou sans fil ? En cas de problème comment va-t-il réagir ? Vous serez alors fixés.  

©LeWeddingMagazine

La disponibilité, le maître mot 

Vous devez avoir un accompagnement dans votre organisation. Le prestataire se doit d’être disponible tout au long des préparatifs, par mail, téléphone, rendez-vous… Si vous n’avez pasde visite prévue avec celui-ci il est important d’en demander une pour qu’il vérifie les moyens et les contraintes techniques du lieu de réception. (S’il ne connaît pas la salle.)

Prenez du recul

Ne signez jamais à la première rencontre. Comparez et préférez un DJ avec qui vous pouvez échanger quand vous le souhaitez et qui correspond le plus à vos attentes et à votre budget.

Le Wedding #1

Partager :

Propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés