f

Ségolène et Marc : Un mariage au Portugal

0

Nos deux amoureux nous dévoilent les images de leurs noces romantiques.

Le Wedding Magazine - Ségolène et Marc

 

_____

La demande en mariage

A l’occasion de nos 8 ans de relations et pour fêter cet anniversaire, Marc m’avait demandé de bloquer mon week-end. En réalité, arrivé le jour J, il m’avait organisé une chasse au trésor dans Paris où je devais aller d’étape en étape récupérer auprès de nos amis des enveloppes qui m’indiquaient le lieu suivant où je devais me rendre. Je me suis retrouvée à me promener sur les lieux de notre toute première journée en amoureux (Jardin du Luxembourg, quartier de la Sorbonne, etc.). A l’une des étapes, dans une enveloppe, j’ai trouvé un aller simple pour Deauville. Je me suis donc retrouvée dans le train un peu fébrile. A l’arrivée, m’attendait Marc au pied du quai. Il m’a tendu la main et emmenée face à la mer. Là, il a sorti de son sac des fraises et de la chantilly en souvenir de nos années étudiantes, puis genoux à terre, il m’a fait sa demande. Bien entendu, j’ai dit oui. Puis, nous avons fini notre weekend au Normandie Barrière. Arrivés dans la chambre, j’ai eu la joie de découvrir sur la télévision un message de bienvenue « Bienvenue Madame D. L ». Le room service nous a, par ailleurs, offert une jolie bouteille de champagne et un cake à partager. J’étais sur un petit nuage ; à la fin du week-end, nous nous sommes retrouvés en famille où la bonne nouvelle a été annoncée et c’est là que j’ai compris qu’il préparait avec la complicité de ses parents ce week-end depuis longtemps et que cela avait généré beaucoup de stress de part et d’autre. Rires, comme si après 8 ans, j’allais dire non…

Le Wedding Magazine - Ségolène et Marc

Le Wedding Magazine - Ségolène et Marc

Le mariage souhaité

Ségolène : Un mariage chic et élégant, sans chichis au milieu des vignes et dans des tentes blanches, accompagnés des gens qui nous aiment.

Marc : En plus du thème, on voulait que nos convives s’entendent bien et qu’il y ait une bonne ambiance malgré les différences. Une année avant, on avait commencé à inviter les gens à la moindre occasion pour qu’ils puissent se rencontrer et créer une synergie qui les amène à s’amuser le jour J.

Le thème

Nous n’avons pas vraiment choisi de thème mais plus des couleurs, le blanc et l’argent étaient notre base pour l’élégance et la simplicité. Puis, nous avons rajouté le vert, d’une part, pour le Portugal et ses oliviers et, d’autre part, pour faire honneur à l’entreprise des parents de Marc, dont le logo est de la même couleur. Puis, nous l’avons décliné sur toute notre papeterie de mariage avec la complicité de Marie Eve, nos éléments de décorations avec Tiana pour les nœuds papillons, tambour de mariage, etc.., Carole pour notre urne-globe.

Le lieu

Nous nous sommes mariés au Portugal et plus précisément dans la région d’Amares car ce sont les origines familiales de Marc. Nous avons été charmés par les lieux de réception, la gentillesse des personnes et le sanctuaire où a eu lieu la cérémonie. En plus, la rue du domaine de réception porte le nom de la famille. Rires. Au-delà de ça, le civil ayant lieu en France et comme c’était un mariage de deux pays et de deux langues, il était bien de faire une partie de ce dernier également à l’étranger dans l’autre famille.

Le plus beau souvenir

Ségolène : La journée en elle-même est un magnifique souvenir. Voir la joie des personnes proches, tous nos efforts récompensés, les sourires des uns et des autres qui ont illuminé notre journée, c’était un super cadeau. Cependant, l’échange des consentements dans nos deux langues a été un souvenir magique, il symbolisait notre mariage le mélange franco/portugais, l’union de deux personnes et le fait de les dire en portugais pour ma part était très symbolique et a rajouté en émotion et en difficultés ! Petit bonus, pour les discours de nos témoins. On a eu le droit à une flash mob surprise et à des discours venant du cœur qui m’ont arraché des larmes.

Marc : Personnellement j’en ai plusieurs ! Voir toute la journée se dérouler comme on l’avait imaginée sans (trop) de couacs reste un très bon souvenir. L’échange de consentement où Ségolène a parlé en portugais et moi en français m’a beaucoup ému. J’ai bien aimé le trajet entre l’Eglise et le domaine dans la Citroën traction aussi, car cela nous a permis avec Ségolène de se poser quelques instants et d’avoir un moment juste elle et moi. Enfin, la flash mob était impressionnante. Non seulement c’est une surprise qui a très bien fonctionné (mon témoin m’a fait croire qu’il allait faire un discours) mais ça a mis le feu à la salle ! Tout le monde s’est mis à danser pendant une heure. TOUT le monde ! Même la grand-mère de Ségolène âgée de 84 ans !

Les points négatifs

Ségolène : la distance, la barrière de la langue, les démarches administratives à n’en plus finir, la perte d’amis chers.

Marc : La perte de plusieurs amis et les démarches administratives avec le Consulat qui se sont achevées à 10 jours de la cérémonie religieuse…

L’élément le plus important

Le bien-être et la joie de nos invités et familles, que tout le monde se sente au mieux et ce malgré la barrière de la langue. Nous avons fait en sorte que tout soit traduit et compréhensible pour tous. Cela nous a demandé beaucoup de travail (Faire-part et livrets de messe en double traduction, menus, site internet, pancarte etc).

L’organisation du mariage

Nous avons aimé nos cours de danse, la joie de préparer une surprise à nos familles et amis, cela nous a rapproché et permis de parler d’autres choses que du mariage.

Le conseil des mariés

Prenez-vous  très à l’avance ! Pour avoir le temps de souffler avant le mariage ! En plus, cela permet de ne pas être débordé par les tâches de dernière minute quelques jours avant le mariageFaites des concessions et rappelez-vous dans les moments durs que vous le faites pour vous et les gens qui vous aiment et sont là pour vous. Choisissez bien vos prestataires, nous avons été très bien entourés à ce niveau-là et ça fait une réelle différence.

_____

Les prestataires :

Robe : David Purves / mairie : Claudie Pierlot

Costumes : Louis Purple

Coiffure / Make up : L’atelier d’Alex

Photographe : Camille Collin

Lieu : Quinta Da Fonte

Voiture : Amares Classicos

Papeterie : Save The Date 

Partager :

Propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés